Rechercher
rechercher

Vaud: la Ville d'Yverdon veut interdire l'accès aux cours de récré hors des heures d'école

ecoliers

Combattre le vandalisme et le "littering" autour des bâtiments scolaires est un défi pour de nombreuses communes. La ville d'Yverdon-les-Bains (VD) réfléchit à interdire l'accès aux préaux d'école à toute personne extérieure. Certains craignent que cette mesure drastique ne pénalise les familles.

Il faut que jeunesse se passe, dit l'adage. Oui, mais pas de n'importe quelle manière serait-on tenté d'ajouter du côté de la commune d'Yverdon-les-Bains. Les autorités de la localité vaudoise réfléchissent à une mesure drastique, afin d'empêcher le vandalisme: restreindre l'accès aux cours de récréation et autres préaux d'écoles en dehors des heures scolaires, ainsi que le révèle 24 Heures.

Concrètement, le nouveau règlement de police qui sera prochainement soumis au vote du Conseil communal prévoit d'interdire aux personnes extérieures l'accès aux pourtours des bâtiments scolaires de jour comme de nuit. Les autorités songent également à installer des caméras de vidéosurveillance sur les façades des sites les plus exposés.

A en croire Valérie Jaggi, municipale libérale-radicale en charge de la police, ces lieux sont régulièrement jonchés de déchets sauvages ? phénomène aussi appelé "littering" ? et la cible de vandalisme. Les concierges trouveraient aussi régulièrement des seringues éparpillées dans certains préaux. Au final, il y en aurait pour plusieurs centaines de milliers de francs de dégâts chaque année.

Mais, une telle mesure ne risque-t-elle pas de rater sa cible? A Yverdon, comme dans de nombreuses communes, les cours de récréation sont régulièrement investies par d'autres usagers, en particulier aux beaux jours. Pensons seulement aux familles qui viennent y jouer ou faire du sport avec leurs enfants le week-end et en fin de journée.

Tendance à ouvrir les espaces

En cas de oui à une telle restriction, la ville d'Yverdon ferait oeuvre de pionnière en Suisse romande, voire même en Suisse. En France, la fermeture des préaux d'école par des murs et un portail est la règle, raisons de sécurité obligent. Si le règlement de police permet d'interdire le périmètre scolaire dans le canton de Vaud, aucune localité n'a jamais appliqué ces directives à la lettre.

La tendance serait même plutôt à l'ouverture des espaces communautaires à en croire un urbaniste interrogé par 24 Heures. L'objectif est ainsi de "créer du lien et de la cohérence entre eux, vu qu'ils sont bien souvent utilisés par les mêmes personnes", explique Thierry Chanard.

(source : Le Nouvelliste)

(12.04.2018)
Partager:
© ecoliers.ch - by etucom / 2018